Aidez la Guilde des Chevaliers à maintenir la paix à Addun, ou menez une vie paisible au sein de la communauté.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Primus Sanctus Liber

Aller en bas 
AuteurMessage
Galahad
Maire
avatar

Nombre de messages : 640
Localisation : Par monts et par vaux
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Primus Sanctus Liber   Ven 11 Nov - 12:50

PRIMUS SANCTUS LIBER



La grande hérésie


Sont décris dans ce premier ouvrage sacré les principaux évènements menant au monde que nous connaissons, selon les prêtres du Tout Puissant.

Comme chacun sait, Notre Seigneur, créateur de toutes choses, a fait naître notre monde du vide. Il commença donc à créer la terre et la roche, puis à élever les montagnes, façonner les collines et vallées. S'ensuivit la création des océans et l'irrigation des terres, indispensables à l'essor de toute vie.

Le Tout Puissant n'est pas seul en son royaume. L'accompagnent et l'assistent les purs parmi les purs. Il ordonne donc aux dix Archanges Célestes, qui eux-même commandent les anges du Tout Puissant. Dans son infinie bonté, il offrit à ses Archanges le pouvoir de faire naître les êtres qui peupleraient ce nouveau monde. Ainsi, les Archanges se partagèrent les terres, afin d'y faire naître et prospérer les races qu'ils allaient créer à leur image.

Parmi eux, Ephraël créa les nains, dont il fit des montagnes leur royaume. Obnubilés par les richesses que le Tout puissant y a placées, ils vivraient en autarcie, trop occupés à extraire les métaux et pierres du sous-sol. Amiel créa la noble race des Elfes, dont la beauté reflétait celle de son créateur même. Race fière et pure, ils formeraient ce qui allait devenir l'élite de la création Divine.
Son frère Arkaël, quand à lui, créa la race des humains. Leur force réside dans leur courage, leur faiblesse dans leur coeur. Emaziel enfanta la flore, Gyerael la faune.

L'ange Azazel, le plus fidèle et talentueux d'Arkaël, vint trouver son maître, en son palais. Comme il aime à être représenté, ce dernier trônait de toute sa majesté au centre d'une forêt de colonnades de marbre blanc. Azazel s'inclina longuement devant l'archange, et lui offrit de créer lui-même une nouvelle race. Arkaël, fier de son pouvoir, n'accéda pas à la requête de son vassal, affirmant que seuls les Archanges ont la capacité de comprendre et d'appliquer les desseins du Tout Puissant.

Azazel, amer de cette décision, se retira en silence. Il considérait à juste titre la race créée par son Seigneur comme imparfaite, et ne pouvait agir pour l'améliorer. Frustré, emprunt d'une ambition grandissante, l'ange inventa ce qui allait devenir la haine. Il commença à abuser de ses pouvoirs sur les hommes, passant pour une toute puissance auprès d'eux. Il se mélangeait parmi eux, faisant apparaître des phénomènes extraordinaires, miraculeux ou inquiétants, y gagnant ainsi un certain renom. Il instilla le doute et la peur dans le coeur des hommes. Dupé par son valet agissant dans l'ombre, l'Archange ne réagissait pas.

Se créèrent au fil du temps chez les humains des sociétés secrètes adorant un nouveau Dieu, Baal pour les uns, Samael ou Aversier pour les autres. Ils n'adoraient en fait qu'un seul et même ange devenu Dieu, Azazel. Gagnant en pouvoir, Azazel se retira sous terre, où il instaura sa propre cour, une parodie de royaume noyée dans la mégalomanie de son souverain. Il créa la race qui lui semblait parfaite car puissante, intelligente et ignorant la peur: les démons. Il réaparaissait périodiquement pour continuer à servir Arkaël et le Tout Puissant, en ayant l'intime conviction que leur règne allait bientôt toucher à sa fin.

Quelques siècles plus tard, un ensemble souterrain de sectes gangrénait la société humaine, aussi bien dans les foyers bourgeois, nobles ou paysans. Lorsqu'il le jugea opportun, l'Ennemi réveilla ses hordes de démons. C'est ainsi que les sols vomirent des flots de créatures ailées, monstruosités et forces surnaturelles. Les hommes restés loyaux au Tout Puissant étaient engloutis par La Horde du Malin, tandis que les membres des sectes secrètes, les hérétiques, exterminaient toute créature qui n'avait pas juré allégeance au Dieu Sombre. Dans le même temps, le corps d'Arkaël gisait sans vie sur le marbre de son palais, pendant que son ancien vassal essuyait la lame de sa dague.

Amiel, horrifié par la découverte de la mort de son frère, laissa parler son courroux. Il leva et commanda en personne la première armée Elfe de tous les temps. D'or et d'azur vêtu, chaque guerrier, qu'il soit archer, épéiste ou cavalier, exprimait la gloire et la puissance du Tout Puissant. Précédée par Amiel, cette armée, aidée des derniers humains restés loyaux au Seigneur (les Justes), parvint à repousser La Horde du traître. Amiel utilisa ses dernières forces pour bénir la rivière qui, aujourd'hui encore, protège le royaume d'Addun d'une nouvelle invasion de l'Ennemi. Les hommes appellent ce jour "Le Glorieux Jugement".

Cependant, les sociétés hérétiques sont loin d'avoir été toutes anéanties. de nombreuses sectes se sont reformées à l'insu des Purs, pourtant vigilants. C'est pourquoi Amiel décida de créer des conseils humains chargés de prévenir une nouvelle grande hérésie. Subsistent encore aujourd’hui deux grands ordres saints:
- Les templiers, fiers soldats du Tout Puissant, ils écrasent l'infidèle pour faire triompher la lumière.
- L'ordo Inquisitorium, juges et bourreaux, ils débusquent et exterminent la vermine hérétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Primus Sanctus Liber
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plume Liber [ Serdy ]
» Une carte liber-naute
» Stupide Internet Primus...
» Grey Knigts en Avril
» Mayet 14 aout 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume d'Addun :: Royaume d'Addun. :: La Guilde des Chevaliers :: Grande Bibliothèque-
Sauter vers: